Tous les hommes sont rois : les lecteurs en parlent


Roman magistral sur le monde de l’entreprise. Humour pince-sans-rire, réflexions profondes sur un monde dans lequel il semble difficile de vivre, a priori…. Un roman fort qui nous fait réfléchir sur la vie quotidienne, le sens de la vie, la vie professionnelle dans toute sa splendeur, le monde des petits chefs aux discours creux, un monde qui nous semble insupportable et que pourtant la plupart des gens doivent subir pour vivre…"

Fahrenheit 452La chronique ICI

Ce roman, c’est une sorte d’établi (de Robert Linhart), à rebours. Quarante ans plus tard, dans une société moribonde. Il ne reste plus rien. Plus de collectif, plus de destin, que des êtres enfermés, prisonniers de leur image. Le plus drôle de l’affaire, c’est cette radiographie des travailleurs de la communication qui se regardent en chien de faïence, et le vocabulaire redéployé, celui des années 70, que l’on croyait anéanti, disqualifié à tout jamais : «chef», «petits chefs», toute cette vision que l’on a voulu gommer et qui refait surface ici dans ces milieux de la comm’ qui ont le plus travaillé à son effacement. Et l’analyse que l’auteure nous délivre."

La Dimension du sens que nous sommesLa chronique ICI

Retours de lecture"

Les avis sur BabelioICI

Retours de lecture"

Les avis sur Book.NodeICI