Le legs - Philippe Henry


« Ils ont toujours prononcé mon prénom comme si j’étais espagnol. Ils disaient «Ron». Pas une fois ils ne se sont demandé d’où venait ce prénom. Jon, c’est le diminutif de Jonathan. Jonathan, c’est un prénom juif. Je suis juif. Ma mère était juive. Grand-père était juif. » Mais cet héritage-là, Jon n'en veut pas. Il ne veut pas de cette douleur qui lui vient du passé. Il donnerait tant pour que ne retombe pas sur ses épaules cette mission absurde que lui a assignée son grand père, aux derniers souffles de sa vie. Il voudrait vivre comme tous les autres jeunes de son âge. Comme la petite Marie, comme Gilles. La vie est si douce avec eux. Mais peut-il continuer comme avant, comme s'il ne savait pas ?


  • Catégorie : Littérature adulte
  • UGS : 978-2-490288-12-0

Prix :15


ACHETER

Description

Extrait

Il a fallu attendre de trouver la lettre que tu avais préparée pour nous. Tu n’as même pas pu l’achever. D’ailleurs, était-elle pour nous cette lettre ? N’était-elle pas surtout pour toi-même. Une sorte de journal plutôt qu’une lettre. Pour essayer de mettre de l’ordre dans ta tête. De faire le tri entre le devoir et l’amour. Comme moi-même aujourd’hui je m’adresse à toi. Je ne t’ai pas obéi. Cette lettre, Jon, je l’ai gardée pour moi. Ni Papa ni Maman n’en auront jamais connaissance. Gilles ? Peut-être un jour. Lorsque tout cela sera loin, si l’oubli vient. J’ai réalisé pourquoi tu voulais que celui qui la trouverait la révèle à tous. Pour le cas où tu n’aurais pas la force d’aller au bout toi-même. Si cette vengeance dont t’avait chargé ton grand-père tu ne parvenais pas à le mener à son terme. Si tu n’avais pas le courage, au dernier moment. Alors, tu transmettais à un autre le soin d’au moins faire éclater la vérité. C’est-à-dire de nous détruire. De briser cette famille qui fut la tienne. Mais moi je m’y refuse. De quel droit ferais-je cela ? Personne n’a emmené les miens vers une mort atroce. Je n’ai pas reçu, moi, de mission de la bouche d’un vieillard sur son lit de mort. Il ne m’a rien légué, ton grand père. En me taisant, je ne trahis personne. Si, toi peut être, qui voulais que la vérité éclate en dépit de ton absence. Ton absence !... Mon Dieu que ce mot est banal pour dire tant de choses ! Mais aurais-tu voulu vraiment qu’elle éclate, cette vérité ? D’ailleurs, cette lettre inachevée, qui peut dire comment tu y aurais mis fin ou si même tu ne l’aurais pas simplement détruite ? Jon, je suis lasse de tout cela. Vidée d’avoir vu ma famille se décomposer par ces disputes continuelles, vidée par la déception, par tant de gâchis. Il faut qu’à présent cesse de courir le fil de cette vengeance devenue absurde. Il faut qu’un jour cela s’arrête. Il est temps. Cette vengeance, elle est née à la fin de la guerre.

Format : 129mm x 198 mm

Nombre total de pages : 143

Couverture : Souple

Reliure : Dos carré collé

Pelliculage : Brillant

ISBN : 978-2-490288-12-0