Le caillou blanc - Joël Macron


L'île d'Yeu, pendant les années 70. Alain et ses camarades parcourent l'île à vélo, avec l'insouciance propre à l'adolescence et la joie de sillonner librement tous les recoins de l'île. Pierre, arrivé depuis peu, tente de se joindre au groupe et y parvient difficilement, épaulé par Alain ... Mais qui est vraiment Jacques, le père de Pierre ? Et quel est son projet ? Un jour, c'est le drame : Pierre meurt accidentellement. Alain quitte l'île d'Yeu et ses amis. Le hasard de la vie les réunit à nouveau au début des années 2000 ... Alain retrouve l'île de son adolescence et ses amis. Ils déroulent ensemble l'écheveau du passé : celui, terrible, de Jacques, et les événements qui ont provoqué la chute mortelle de Pierre.


  • Catégorie : Littérature adulte
  • UGS : 978-2-490288-84-7

Prix :17


ACHETER

Description

Extrait

Le repas avec Mireille fut un vrai moment d’échange, nous avions tellement de choses à nous dire. Au moment de prendre le café, Mireille se pencha vers moi tout en prenant un sucre :

— Il faut que je te parle de Freddy, puisque nous sommes tous les deux… Je ne sais pas par où commencer. Nous nous aimons profondément, depuis le collège, il m’a dit souvent qu’il m’aimait autant qu’il t’avait aimé, et pour moi cela a toujours été la preuve de son amour. Mais je connais son attirance pour les hommes, c’est difficile à vivre sur l’île… De temps en temps, rarement, il part deux ou trois jours à Nantes. Je sais que c’est plus facile pour lui là-bas, je ne lui ai jamais rien demandé mais je sens que ce n’est pas ce qu’il veut : passer d’un mec à l’autre ne fait qu’accentuer sa frustration… Parfois il devient taciturne, comme absent. Je le sens malheureux, et je le deviens aussi. Je continue car il va falloir que j’aille ouvrir la boutique tout à l’heure… L’annonce de ton arrivée a été un déclic pour lui : quand tu lui as parlé au téléphone, et qu’il a commencé par grogner je ne sais plus quoi, je l’ai vu se redresser, son visage a changé d’expression : il était tellement heureux de t’entendre, et de savoir que tu revenais enfin… Alain, je te demande juste d’être clair avec Freddy : s’il y a quelqu’un dans ta vie, s’il doit te retrouver pour te voir partir, dis-lui, fais-le pour moi. Cela doit te paraître insensé, mais si tu savais combien de fois j’ai pensé qu’il fallait qu’il te retrouve, pour que je le retrouve aussi… Pardonne-moi, tu n’as même pas fini ton café, il va être froid. Nous sommes samedi, demain tu viendras manger à la maison, je t’ai noté l’adresse, tu retrouveras facilement, on passait devant la maison en revenant du Caillou Blanc. J’ai hérité de ma tante et nous sommes partis de l’ancienne maison pour faire une extension, c’est pas mal du tout, je suis sûr que ça te plaira. Ah, et lundi je ne travaille pas, je vais essayer de trouver une variété d’orchidées qui devraient être en fleurs, pour faire une série de photos… Tu voudras m’accompagner ? Je pense les trouver au pied des dunes vers les Conches, côté terre, juste avant les premiers pins. Ne me réponds pas tout de suite pour Freddy, laisse-toi le temps d’y réfléchir, rien ne presse.


Format : 148 x 210 mm

Nombre de pages: 193

Couverture : Souple

Reliure : Dos carré collé

Pelliculage : Brillant

ISBN : 978-2-490288-84-7