Amer noir, le jour où j'ai tué Staline - Eric Tchijakoff


Quand on a dix-sept ans, croiser le regard d'un bandit de grand chemin qui ne s'appelle pas encore Staline peut changer le cours de sa vie. Quand dans le même temps, on veut tout abandonner pour une fille qui prend la pose contre une poignée de Kopecks, on va au-devant de gros problèmes. L'épopée d'Anton Semenov commence dans le Tbilissi pré-révolutionnaire de 1905 pour s'achever en 1920 sur un navire français mouillant en mer Noire. Du Caucase jusqu'à la Sibérie profonde, il ne va cesser de courir après ses propres chimères sans espoir de retour. Pendant le temps de cet exil intérieur, ce jeune homme bien né va devoir grandir vite, survivre, traverser vaille que vaille les prémices de la grande révolution pour enfin atteindre son but, le toucher en plein coeur. Si sous bien des aspects "Amer Noir" tient du Western slave, c'est aussi le récit intime d'une quête amoureuse qui abolit parfois les frontières de la raison.


  • Catégorie : Littérature adulte
  • UGS : 978-2-490288-08-3

Prix :18


ACHETER

Description

Extrait

Ils le savent pertinemment, leur relation n’en a pas pour très longtemps. Il en sera bientôt terminé des confessions à deux voix, du récit de leurs bonnes ou mauvaises fortunes respectives et par-dessus tout, de la réécriture permanente du roman d’Ilona K. Un jour ou l’autre, leur brève histoire commune pourrait bien partir en fumée, quelque chose de très concret en vérité. Et ce jour-là, personne ne s’étonnera de retrouver les voies du quai trente-trois jonchées de débris calcinés. Personne n’ira pleurer la perte de ces wagons destinés aux riches parmi les riches et dont on jurerait qu’ils ne stationnent ici que pour remettre les prolétaires à leur place. Alors seulement, on pourra dire que l’impudeur peut parfois se rehausser d’un goût de cendre. Parfois seulement. Cette possibilité d’un incendie criminel n’est pas le résultat de l’imagination débridée d’Anton Nikitich ou des conséquences d’un délire de térébenthine. Ses rares amis encore sur place lui ont fait écho des menaces proférées par les cheminots les plus extrémistes. Ils sont nombreux, ceux qui mettraient volontiers le feu à son outil de travail s’ils n’étaient refrénés par les derniers apôtres d’une voie politique qui se veut : «raisonnable». Mais devant l’extension galopante de la fureur, le temps des gens sensés semble compté.


Format : 140mm x 210 mm

Nombre total de pages : 261

Couverture : Souple

Reliure : Dos carré collé

Pelliculage : Brillant

ISBN : 978-2-490288-08-3