Amer Noir, je jour où j'ai tué Staline : les lecteurs en parlent.


Des rebondissements qui m'ont bercé tant par le spectacle qui se dessiner sous mes yeux, que par inattendus, des personnages tous plus important les uns que les autres et qui ont chacun à leur façon pris une place importante pour moi lors de ma lecture...je me suis laisser partir dans cette Russie inconnu à mes yeux, dans ce récit qui ma fait trembler, frémir et émerveillée. Un roman rythmé par les souvenirs d'un vieux monsieur écrit de façon remarquable."

NostraLectioLa chronique ICI

Amer Noir est plus qu’un roman dépaysant. Il s’agit avant tout d’un bildungsroman, d’un voyage au cœur de soi-même à la recherche de ses limites. Un livre qui nous immerge dans une Russie dont nous, Occidentaux, ignorons tellement de choses, la Russie prérévolutionnaire… Un rythme mélancolique, un récit de vie et de mort, dévorant. Une véritable épopée qui restera longtemps gravée en nous, même si Staline est mort de sa belle mort…"

Fahrenheit 452La chronique ICI

La plume d’Eric Tchijakoff est remarquable. L’auteur a vraiment un don pour nous faire vivre de nombreuses émotions. C’est un exercice bien particulier que d’inclure une période historique si délicate. Bref, j’ai beaucoup apprécié découvrir cette plume et cette intrigue."

Satine's booksLa chronique ICI

Comment ne pas aimer ce roman qui, grâce à la plume magnifique de l'auteur, nous transporte dans une époque lointaine au creux de cette Russie en pleine révolution, que nous ne connaissons pas vraiment. Un beau roman sur fonds historique avec une belle écriture agréable et même surprenante."

Les mille et une pages de LMLa chronique ICI

Il y a un charme très particulier dans ce roman, quelque chose de désuet qui rappelle "Guerre et Paix" mais aussi des road movies plus américains. Une découverte très agréable, beaucoup de poésie dans les descriptions."

Sur Le Bord De Ma FenêtreLa chronique ICI

Retours de lecture"

Les avis sur AmazonICI